Santé

La Sleepbox : objet design et apnée du sommeil

Philippe Starck a encore frappé. Avec la Sleepbox, il s’attaque cette fois-ci à l’apnée du sommeil en imaginant un objet design au service de la santé.

Les symptômes de l’apnée du sommeil

Le designer Philippe Starck et la société Sefam, spécialiste des machines permettant de traiter les apnées du sommeil, se sont alliés et ont imaginé un objet chargé de changer la vie des personnes qui souffrent de ce mal. Le résultat, une box forcément aussi belle que pratique.

L’apnée du sommeil est syndrome qui touche environ 11 millions de Français, sans que ceux-ci en soient bien conscients. Cela oblige les malades à s’équiper d’un appareil à PPC (Pression Positive Continue), un appareil qui va propulser sous pression l’air ambiant dans leurs voies respiratoires de manière régulière grâce à un masque qu’il faut porter la nuit. Le problème de la machine, elle est réputée bruyante et inesthétique. Comme l’explique le Dr Marc Sapène, responsable du Pôle d’Exploration des Apnées du Sommeil (PEAS) de Bordeaux : « La majorité des patients en ont une image négative : ils la trouvent moches et en ont honte ». Si cet avis peut paraitre futile, il avait tout de même des conséquences puisque certains patients allaient jusqu’à abandonner leur traitement à cause de ça.

La box

Sefam a donc eu l’idée de créer un partenariat avec l’un des designers les plus célèbres, Philippe Starck. Ce dernier s’est lancé dans le relooking de la machine et a baptisé son invention Sleepbox. Elle se présente sous la forme d’une petite boite noire et laquée qui n’a rien à voir avec ces prédécesseurs. Avec ses allures de box internet, elle est un véritable dispositif médical amélioré. En effet, elle cache une connectivité Bluetooth et WiFi ce qui permet au patient qui le souhaite de suivre l’activité de son sommeil via une application mobile. En cas d’urgence médicale ou de problème technique, l’appareil est également capable d’établir un contact entre le patient et son médecin ou le fabricant.

Il faudra attendre l’été prochain pour s’équiper, et Sefam, leader du marché européen des appareils à PPC indique que la machine ne coutera pas plus cher que les autres !

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Haut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer