Economie

Le marché des véhicules d’occasion se crispe

Le délégué général de l’association 40 Millions d’automobilistes, Pierre Chasseray s’insurge contre la limitation de la circulation dans la capitale française. Il affirme que des milliers d’automobilistes vont être défavorisés uniquement parce qu’ils entretiennent leur véhicule.

Il ajoute à cela que ces mêmes personnes n’ont acheté qu’une voiture et non de la coke ou de l’héroïne. Sa colère intervient après la mesure prise par le maire de Paris, Anne Higalgo, de limiter les véhicules immatriculés avant le 1er janvier de l’année 1997. La décision concernant les véhicules est appliquée depuis le vendredi 1er juillet.

Autant l’interdiction de ces véhicules a des conséquences pratiques pour de nombreux automobilistes, autant elle pourrait avoir des répercussions sur le marché automobile français de l’occasion. Tout d’abord par la perte financière des voitures concernées.

D’après Autoscout 24, expert dans la vente automobile d’occasion, cette baisse s’évalue entre 20 et 30% dans le secteur automobile. Par exemple, l’Ile-de-France regroupe 16% du marché sur le territoire français, ce qui représente entre 430 000 et 600 000 véhicules (essentiellement les véhicules légers les véhicules utilitaires), dont 50 000 à 70 000 dans la ville parisienne.

Jusqu’à présent, le secteur français de la voiture d’occasion n’a pas encore été ébranlé par la mesure de la maire de Paris. Bien au contraire, les ventes du premier semestre ont battu des records, soit 2,8 millions de véhicules vendus.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Haut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer