Economie

Première bataille gagnée des taxis contre Uber

La journée du jeudi 9 juin a marqué un nouveau tournant dans la querelle qui oppose les taxis aux VTC (les Véhicules de Tourisme avec Chauffeur). En effet, la scène s’est déroulée au tribunal correctionnel de Paris où les juges ont condamné la société Uber à pas moins de 800 000 euros d’amende.

Coupable d’exercice illégal de l’activité de taxi

Ce jugement est le premier a être aussi sévère à l’égard de l’entreprise californienne et fait suite à la suspension, puis à l’interdiction de l’application UberPop durant l’été 2015 par les autorités françaises. En effet, les taxis estimaient depuis l’avènement de la plateforme Uber qu’ils subissaient une concurrence déloyale à plus d’un titre et la justice vient de leur donner raison.

Du côté de l’entreprise américaine, Thibaud Simphal, chargé du marché français, devra payer 20 000 euros d’amende. Il échappe cependant au risque d’une condamnation qui l’aurait empêché de diriger une entreprise pendant une période de 5 ans.

« Pas d’impact sur les activités du groupe en France »

La direction d’Uber continue d’affirmer quant à elle qu’il n’y aura pas d’impact sur ses activités en France suite à cette condamnation mais envisage tout de même de faire appel suite à cette décision de justice. A titre de rappel, l’entreprise américaine dispose d’un peu plus de 12 000 chauffeurs en France et se veut plutôt rassurante à leur endroit, avec 1.5 million d’utilisateurs.

Enfin, les associations de taxis se félicitent de ce verdict et estiment qu’il faudra encadrer davantage les activités du groupe Uber à l’avenir.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Haut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer