Economie

Inondations : comment être indemnisé par son assurance ?

Les procédures d’indemnisations fixées par les assurances sont nombreuses et ne se ressemblent pas. Pour mettre toutes les chances de son côté après un sinistre et notamment les récentes inondations, voici ce à quoi il faut prêter attention.

Vérifier son contrat

La facture des inondations qui se sont produites la semaine dernière en France avoisinerait déjà le milliard d’euros. Particuliers et entreprises se tournent vers leurs compagnies d’assurance mais certains découvrent que toutes les procédures d’indemnisation ne fonctionnent pas de la même façon.

La première chose à faire est donc de vérifier ce que prévoit le contrat d’assurance auquel on a souscrit. Le plus simple est de contacter directement son assureur qui sera à même de dire si oui ou non une indemnisation est possible. De manière générale, un contrat d’assurances multirisques habitation ou portant sur les dommages incendies et dégâts des eaux permet d’être couvert en cas de catastrophe naturelle. Les assurances au tiers par contre ne permettent pas de bénéficier des mêmes aides. À vérifier aussi, le montant des franchises prévues dans le contrat (somme qui reste à la charge de l’assureur quelles que soient les conditions du sinistre).

Détailler le sinistre

Si de nombreux sinistrés commencent par nettoyer leurs logements, sachez qu’il vaut mieux ne rien toucher afin de réaliser le contrat le plus détaillé possible. Il est important de prendre beaucoup de photos et de multiplier les angles de vue afin de pouvoir se rendre compte de la situation réelle. Voiture, mobilier, électroménager, rien ne doit être oublié. Il faut également conserver les biens endommagés puisqu’ils serviront au calcul des compagnies d’assurances.

ffsaIl est aussi nécessaire d’avoir tous les documents qui permettront aux professionnels de chiffrer les dégâts : factures d’achat, bons de garantie, contrats de location, expertises…

Parmi les biens qui peuvent être indemnisés : les véhicules, le mobilier, le bétail, les récoltes, les bâtiments. Tous sont à retrouver sur le site de la Fédération française des assurances.

Enfin, il est bon de noter que seuls les biens endommagés par le sinistre peuvent être remboursés. Tout ce qui concerne les frais de relogement, de déplacements ou encore les pertes indirectes ne sont pas pris en charge.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Haut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer