Economie

Est-ce le bon moment pour un rachat de crédit ?

Lorsque le coût de la vie augmente et que notre budget est déjà serré, il peut être intéressant de se demander si le moment est venu pour un rachat de crédit. Plusieurs dépenses ont augmenté cette année et de nouvelles se sont confirmées le 1er août dernier, alors qu’entrait en vigueur les hausses annoncées par le gouvernement sur le prix de l’électricité et du gaz. Assez pour passer à l’action ?

Éviter le surendettement

On peut croire qu’une simple hausse des coûts de l’électricité et du gaz ne peut être suffisante pour faire basculer une famille dans le surendettement, mais en vérité, plusieurs ménages français vivent dans la précarité et une légère augmentation du coût de la vie les affecte grandement. C’est pourquoi, avant de se retrouver en situation financière trop compliquée, il est parfois préférable pour celles-ci de procéder à un rachat de crédit qui leur permettra de réduire leurs versements mensuels.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit et à qui s’adresse-t-il ?

Avec les différents crédits à la consommation disponibles aujourd’hui, il est possible d’en accumuler un peu trop. En effet, il peut arriver qu’à un moment donné, la totalité de ces versements mensuels débordent nos capacités. Parfois, cela est dû à un changement de situation professionnelle ou à des nouveaux besoins familiaux imprévus. Le rachat de crédit existe afin de permettre à ces individus de faire face à la situation en regroupant tous les montants mensuels en un seul endroit, afin de réduire ceux-ci en les étalant sur une plus longue période.

Les établissements financiers qui offrent ce service peuvent aussi suggérer d’emprunter un montant additionnel, qui sera lui aussi échelonné dans la durée, afin que le consommateur puisse faire face à ses engagements financiers ou aux imprévus qui sont soudainement apparus dans sa vie. Le rachat de crédit consiste donc, en une phrase, à regrouper ses prêts en un seul endroit, afin d’augmenter sa trésorerie.

Des temps plus difficiles

Alors que le prix des denrées alimentaires ont augmenté durant la crise sanitaire, et qu’ils ne sont pas tous redescendus par la suite, voici maintenant que les consommateurs doivent faire face à une hausse du tarif de l’électricité de 1,55 %. Cette augmentation va affecter 24 millions d’abonnés. Ceux qui se servent principalement du gaz comme source d’énergie verront eux aussi leur facture augmentée de 1,3 %. Cependant, cette situation ne s’arrête pas là. Elle va se poursuivre au cours des 6 prochains mois pour arriver, en février 2021, à un cumul de plus de 6 %. Un poids non-négligeable sur les familles à bas-revenu, qui justifie pleinement le recours au rachat de crédit pour certaines d’entre elles.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Haut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer