Politique

La scission interne du FN sur le sujet de l’Identité

Le Front National n’a pas cessé de faire parler de lui à l’approche de l’année présidentielle de 2017, avec des polémiques internes, mais aussi des ruptures surprenantes de part et d’autre. Le dernier sujet en date à « irriter » le n°2 du FN, Florian Philippot vient de la députée de Vaucluse Marion Maréchal Le Pen.

« Je suis de droite, souverainiste et identitaire »

Cette déclaration est devenue un véritable leitmotiv pour Marion Maréchal Le Pen ces derniers temps, l’ayant même répété en direct sur BFM TV le 8 juin. Pour elle, il est plus important que jamais de « défendre l’identité français » contre les menaces extérieures, à l’instar de l’islam radical ou encore du multiculturalisme.

Son rapprochement avec certaines figures de la mouvance identitaire du Bloc Identitaire irrite au sein de son parti qui travaille à donner une image moderne du FN, loin du passé tumultueux lié systématiquement à l’extrême-droite.

Florian Philippot, plus axé sur le programme économique du FN

De l’autre côté, le n°2 du parti estime que ces questions ne peuvent apporter que davantage de chaos au débat public, à l’heure où le Front National amorce les bases d’un débat sur l’éventuel retrait de la France de la zone euro et d’un passage au franc comme monnaie nationale.

Le fossé ne cesse de grandir entre Florian Philippot et Marion Maréchal Le Pen qui définissent leur ligne politique chacun de son côté, semblant parfois même en totale opposition sur les médias dans lesquels ils sont invités.

Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles les plus lus

Haut

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer